Recherchez

Une GMAO pour gérer l'utilisation de l'énergie et réduire l'empreinte carbone

Pour la plupart des entreprises, la première étape vers le virage vert consiste à améliorer leur consommation d'énergie. Non seulement cela répond à leur responsabilité environnementale, mais cela peut aussi les aider à optimiser leurs revenus d'exploitation. Malheureusement, beaucoup s'y prennent de la mauvaise manière.

La plupart se tournent vers leurs dépenses de services publics afin de déterminer l'efficacité énergétique des installations institutionnelles et commerciales. Cependant, de telles déclarations ne sont en réalité que le reflet d'une utilisation inefficace de l'énergie. En fin de compte, elles ne parviennent pas à identifier la cause profonde du problème. Les inefficacités énergétiques ont tendance à prendre naissance de la manière suivante :

  1. L'usure régulière entraîne des problèmes mineurs au niveau du système
  2. Il faut plus d'énergie pour compenser
  3. Augmentation des coûts des services publics

Dans son article « Pourquoi la gestion de l'empreinte carbone est-elle devenue si importante pour les organisations d'aujourd'hui » Jean Paquin du Carbon Consult Group affirme que :

La gestion de l'empreinte carbone devient de plus en plus importante pour les organisations d'aujourd'hui. Les avantages d'une gestion efficace de l'empreinte carbone sont nombreux :

Augmentation de la rentabilité

De nombreuses études ont démontré que les entreprises qui gèrent efficacement leur empreinte carbone sont plus performantes que celles qui ne le font pas. En effet, de nombreuses économies peuvent être identifiées grâce à une meilleure approche de la gestion de la consommation d'énergie ou du transport des marchandises ; par exemple, l'examen de la chaîne d'approvisionnement - d'où provient une grande majorité des émissions de carbone - révèle que le regroupement des fournisseurs peut réduire les coûts d'opération tout en limitant l'impact carbone global.

Améliorer la réputation

La réputation de votre organisation étant certainement importante, le fait de faire un pas vers l'intégration de vos émissions de carbone dans votre stratégie de développement durable envoie un message de leadership au reste de votre organisation et au monde extérieur. Cela permet également d'éviter que votre organisation ne soit considérée comme une pâle copie par les institutions de classement (telles que, CDP, Dow Jones Sustainability Index).

Nous avons remarqué dans de nombreux cas que les institutions financières et les investisseurs considèrent sérieusement le degré d'impact environnemental des entreprises comme un critère important dans la sélection de leur portefeuille. Par conséquent, une entreprise qui maintient le statu quo court le risque d'être laissée en dehors du peloton de tête.

La satisfaction des actionnaires

La gestion des émissions de GES permet à une organisation de répondre aux attentes de ses actionnaires, employés, clients et partenaires. En effet, les actionnaires imposent désormais aux organisations des objectifs et des lignes directrices clairs en matière de performance environnementale. Les candidats potentiels cherchent maintenant à travailler pour des organisations qui ont une approche environnementale claire et bien établie. Les investisseurs redéfinissent leur portefeuille d'investissement afin d'éliminer tous les risques liés au carbone. Ce ne sont là que quelques exemples des nouvelles stratégies adoptées par les investisseurs pour atténuer leur exposition à ce qu'elles perçoivent désormais comme des pratiques non durables.

Atténuation des risques

En anticipant les réglementations et politiques à un stade précoce, les organisations peuvent éviter des solutions coûteuses et réduire leur exposition à la volatilité des prix des combustibles fossiles.

Innovation

La nouvelle économie à faible intensité de carbone entraîne lentement de nouveaux modèles de comportement des consommateurs. Comprendre comment les activités affectent l'empreinte carbone tout au long d'une chaîne de valeur aidera les organisations à identifier les contraintes qui pourraient s'appliquer le plus sévèrement, et les guidera également dans les ajustements nécessaires des produits ou services.

Être proactif plutôt que réactif

L'utilisation d'un système informatisé de gestion de la maintenance, pour suivre l'utilisation et la production d'énergie dans une installation, offre une solution proactive.

Le suivi du fonctionnement et de la production des composants d'une installation, comme un système de CVC, à l'aide d'un GMAO permet d'identifier les problèmes avant que leurs résultats ne soient pris en compte dans une facture énergétique. Les données fournies par la GMAO peuvent aider à identifier les besoins d'inspection et de réparation, ainsi qu'à établir un calendrier de maintenance préventive pour garantir la cohérence des résultats du système.

Retour en haut de page